Revue de presse de l’été : les actus du BIM à ne pas rater !

Restez connecté à l’actualité du BIM grâce à notre revue de presse. Nous parlons aujourd’hui d’un robot qui trace des plans au sol des chantiers, d’une levée de fond de 10 millions d’euros pour Vestack, d’une nouvelle norme ISO et de la métropole lilloise qui teste le BIM dans l’assainissement urbain !
On commence avec le robot Fieldprinter qui imprime des plans d’aménagement sur les sols fraîchement réalisés. La startup Dusty Robotics à l’origine de ce robot imprimante utilise les données issues du BIM. Le robot est ainsi capable de détecter et éviter les obstacles, imprimer en rives ou sur des sites encombrés. Il marque de nombreuses informations à l’encre. Il peut même imprimer des QR codes pour accéder depuis un mobile ou une tablette aux documents de construction. Pour le moment, Fieldprinter est disponible uniquement aux Etats-Unis. On continue avec une levée de fond accordée à l’entreprise Vestack. Les 10 millions d’euros serviront à développer sa gamme de produits de construction bas-carbone, développer de nouvelles fonctions pour son logiciel BIM et financer ses travaux en R&D. Rappelons que la solution de Vestack s’articule autour de deux innovations : un logiciel de conception d’un jumeau numérique du bâtiment. Cet outil BIM se décline en plusieurs instructions de production. La start-up peut par conséquent anticiper les spécificités de la construction modulaire / Et une deuxième technologie consistant à fabriquer, en hors site, des panneaux de planchers et des murs en matériaux biosourcés. Place maintenant à une nouvelle norme internationale : ISO 22057. L’organisme international de normalisation ISO a publié une nouvelle norme permettant l’utilisation et la disponibilité de données environnementales dans le BIM provenant des déclarations environnementales de produits (EPD – Environmental Product Declarations ). Les informations environnementales des bâtiments sont désormais également disponibles dans un format numérique spécifiquement développé pour être utilisé dans la modélisation des informations du bâtiment. On termine ce tour d’horizon avec la métropole lilloise qui teste le BIM dans l’assainissement urbain. La Métropole européenne de Lille (MEL) et le Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib) ont expérimenté l’outil BIM sur plusieurs types d’infrastructures de gestion de l’eau. Trois projets ont été modélisés : des travaux sur un réseau d’eau potable, la construction d’un bassin d’orage et l’extension d’une station d’épuration. Selon la métropole de Lille et le Cerib, le BIM a facilité l’accès à la documentation de référence, la visualisation et l’analyse de données propres à chaque site ainsi que les échanges avec les différents prestataires.

Articles source :

N’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’informations !

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.